Résultats de votre recherche

Vos critères de recherche : OAS

Nombre total de résultats : 136

Condamnations pour diffamation de la mémoire du commissaire Roger Gavoury, mort pour la France (publié le 06/11/2009)

Accueil > La société française face à l’héritage de son passé colonial > Les nostalgiques de la colonisation > L’OAS et ses nostalgiques

espérons qu’un terme sera mis aux injures à la mémoire de victimes de l’OAS, et aux initiatives visant à l’apologie de l’organisation terroriste

La LDH s’indigne de la présence d’un député UMP lors d’un hommage rendu à Béziers aux fusillés de l’OAS (publié le 07/04/2009)

Accueil > La société française face à l’héritage de son passé colonial > Les nostalgiques de la colonisation > Villes du Midi et mémoire de l’Algérie française

une stèle qui honore quatre membres de l’OAS condamnés pour assassinat ou tentative d’assassinat, dont l’un pour plusieurs attentats contre le président de la République française

Patrick Buisson, adolescent, refusait de rendre hommage aux victimes de l’OAS (publié le 03/04/2009)

Accueil > La société française face à l’héritage de son passé colonial > Les nostalgiques de la colonisation > L’OAS et ses nostalgiques

comment Patrick Buisson se situe-t-il aujourd’hui par rapport à cet acte de l’adolescent qu’il a été ?

Après le démantèlement de la stèle OAS de Marignane (publié le 23/11/2008)

Accueil > La société française face à l’héritage de son passé colonial > Les nostalgiques de la colonisation > Villes du Midi et mémoire de l’Algérie française

la LDH, l’ANPROMEVO, l’association Marchand-Feraoun, l’ANPNPA et le MRAP se félicitent de l’enlèvement d’une stèle qui n’a pas sa place sur le domaine public

Hommage à l’OAS au cimetière de Béziers (publié le 17/11/2008)

Accueil > La société française face à l’héritage de son passé colonial > Les nostalgiques de la colonisation > Villes du Midi et mémoire de l’Algérie française

diverses associations, dont la LDH, adressent au Sénateur-Maire de Béziers un « appel au retrait de la stèle commémorative de l’OAS »