Résultats de votre recherche

Vos critères de recherche : Nicolas Sarkozy

Nombre total de résultats : 56

“la mémoire partisane du président”, par C. Coquery-Vidrovitch, G. Manceron et B. Stora (publié le 21/08/2007)

Accueil > La société française face à l’héritage de son passé colonial > La reconnaissance du passé colonial > Controverses

le refus de la repentance a pour objectif d’entraver le travail des historiens et de réunifier la droite

géopolitique de la nostalgie (publié le 15/08/2007)

Accueil > La société française face à l’héritage de son passé colonial > La reconnaissance du passé colonial > Controverses > Nicolas Sarkozy et l’histoire coloniale

en matière de politique africaine, l’homme de la rupture disparaît sous le poids des traditions

Nicolas Sarkozy et la réhabilitation du colonialisme (publié le 06/08/2007)

Accueil > La société française face à l’héritage de son passé colonial > La reconnaissance du passé colonial > Controverses

une tentative de réécriture de l’histoire dans le droit fil de la loi du 23 février 2005

l’Afrique de Nicolas Sarkozy, par Achille Mbembe (publié le 05/08/2007)

Accueil > La société française face à l’héritage de son passé colonial > La reconnaissance du passé colonial > Controverses > Nicolas Sarkozy et l’histoire coloniale

l’armature intellectuelle qui sous-tend la politique africaine de la France date de la fin du XIXe siècle

le discours de Nicolas Sarkozy à Dakar, le 26 juillet 2007 (publié le 28/07/2007)

Accueil > La société française face à l’héritage de son passé colonial > La reconnaissance du passé colonial > Controverses > Nicolas Sarkozy et l’histoire coloniale

« les jeunes Sénégalais attendaient tout autre chose qu’un cours magistral sur la colonisation et le malheur africain »

A propos de la mention “Mort pour la France (publié le 04/07/2007)

Accueil > La société française face à l’héritage de son passé colonial

il serait illégitime d’accorder cette qualification à ceux qui ont suivi les consignes de l’OAS, mais nous demandons que toutes les victimes de l’organisation terroriste puissent en bénéficier