Vincent Peillon contre la déscolarisation des enfants expulsés

publié le 31 août 2013

« Il faut que tous les enfants soient accueillis scolairement et il ne doit pas y avoir de rupture scolaire. Donc quand il y a des déplacements qui peuvent être tout à fait nécessaires de camps de Roms, il faut avant qu’ils aient lieu s’assurer que les enfants ne vont pas avoir de rupture de leur scolarité », a déclaré à l’AFP le ministre de l’éducation nationale le 27 août. Il réagissait à l’expulsion d’un campement rom à Bobigny : 120 personnes jetées dehors dont des enfants parfaitement scolarisés.

Vincent Peillon : « Il est « inacceptable » que des enfants de Roms expulsés soient déscolarisés »

[Nouvel Observateur, mis à jour le 29-08-2013 à 12h45]


[LYON (France), 27 août 2013 (AFP)] - Il est « inacceptable » que les enfants de Roms déplacés soient victimes de « ruptures de scolarité » en raison d’expulsions de campements, a estimé mardi le ministre de l’Education Vincent Peillon.

S’adressant à Lyon à des journalistes à l’issue d’une réunion avec les chefs d’établissements du Rhône, le ministre a déclaré : « Il faut que tous les enfants soient accueillis scolairement et il ne doit pas y avoir de rupture scolaire. Donc quand il y a des déplacements qui peuvent être tout à fait nécessaires de camps de Roms, il faut avant qu’ils aient lieu s’assurer que les enfants ne vont pas avoir de rupture de leur scolarité ».

« On me parle en cette rentrée de cas qui seraient douloureux, d’enfants qui se verraient en rupture de scolarité. C’est inacceptable et donc je demande à tous les services de faire en sorte que cela s’interrompe », a ajouté M. Peillon.

« Je le dis fermement, c’est la tradition française, c’est aussi les engagements que l’on a pris avec la ministre déléguée (à la Réussite éducative George Pau-Langevin). Nous avons refait des circulaires cette année », a-t-il ajouté. « L’administration de l’Education nationale est pleinement mobilisée. Nous mettons chaque fois les moyens nécessaires. »

Mardi matin la police a évacué l’un des principaux camps de Roms en Seine-Saint-Denis, à Bobigny, contraignant quelque 120 personnes à quitter les lieux. Sur ce nombre il y aurait une trentaine d’enfants scolarisés, selon une directrice d’école sur place.


Véronique Decker, directrice de l’école Marie Curie de Bobigny, raconte la journée du 28 août 2013 : http://blogs.mediapart.fr/blog/bist...

Scolarisation des enfants issus de familles itinérantes

Le 6 septembre 2012, interrogé par le Café pédagogique, le ministre avait déclaré : « La scolarité est une obligation et un droit, pour tous les enfants, sans exception. L’Education nationale doit tout faire pour accueillir et intégrer ces enfants ». Depuis 2 circulaires ont rappelé ces exigences :



Une autre vidéo : scolarisation des enfants Roms, mode d’emploi, avec sous l’onglet infos, un petit texte sur les difficultés de scolarisation et les conseils pour avancer :
http://www.dailymotion.com/video/x1....