la première en France vouée à ces questions

Une nouvelle revue :
« Esclavages & Post-esclavages »

publié le 22 décembre 2019 (modifié le 25 décembre 2019)

Lancée fin 2019, la revue quadrilingue, « Esclavages & Post-esclavages », consacrée à l’esclavage et à sa persistance après ses multiples et souvent partielles abolitions, témoigne de l’intérêt croissant pour les études décoloniales. Dirigée par Myriam Cottias, directrice du Centre international de recherches sur les esclavages et post-esclavages (Ciresc), et Céline Flory, c’est la première en France à aborder ces questions. Comme l’explique dans son premier numéro l’historien Paulin Ismard, auteur de La Cité et ses esclaves (Seuil, 2019), la France souffre d’un net retard dans leur étude. Il est probablement révélateur d’une forme de gêne et de déni vis-à-vis d’une question qui a été très présente pendant plus de deux siècles dans son histoire et son développement.

Esclavages & Post-esclavages




Une revue pour étudier l’esclavage et sa persistance

par Marc-Olivier Bherer, dans Le Monde du 20 décembre 2019 Source

Les conséquences de la servitude persistent bien après son abolition. « Esclavages & Post-esclavages », lancée à l’automne, entend pallier l’absence dans le monde francophone d’une publication sur ces questions.

Nouveau signe de l’intérêt croissant que rencontrent les études décoloniales, une revue consacrée à l’esclavage et à la persistance de ses effets, longtemps après son abolition, a été lancée à l’automne. Dirigée par Myriam Cottias et Céline Flory, Esclavages & Post-esclavages entend pallier l’absence, dans le monde francophone, d’une publication sur ces questions. « Dans l’espace international, deux revues scientifiques existent depuis longtemps – l’une britannique, l’autre hollandaise – mais il n’existe aucune publication équivalente en langue française, explique l’historienne Myriam Cottias, directrice du Centre international de recherches sur les esclavages et post-esclavages (Ciresc), qui édite la revue. Les chercheurs français devaient jusqu’à présent publier leurs articles à l’étranger ou dans des périodiques qui ne se consacrent pas uniquement aux esclavages. »

Pour l’historien Paulin Ismard, auteur de La Cité et ses esclaves (Seuil, 384 pages, 24,90 euros), la France souffre en effet d’un « infini retard » dans l’étude de l’asservissement et de sa postérité. Sans participer aux travaux de cette revue, il observe que « les collectifs de chercheurs travaillant sur cette question restent rares dans notre pays ». « Ce champ commence enfin à se développer grâce à l’apport des études coloniales et post-coloniales », ajoute-t-il.

Dialoguer avec le monde entier

Editée en quatre langues (le français, l’anglais, l’espagnol et le portugais), cette revue semestrielle entend dialoguer avec le monde entier et offrir au lecteur des contributions de scientifiques étrangers. La composition du comité de rédaction reflète cette intention : il rassemble des chercheurs du Sénégal, de Suède, des Etats-Unis ou du Danemark. Bien que la revue aspire à étudier « les situations d’esclavages et de post-esclavages dans le monde, de l’Antiquité à nos jours », une attention particulière sera portée au monde actuel – Paulin Ismard, spécialiste de la Grèce antique, souligne d’ailleurs l’orientation moderne et contemporaine du comité de rédaction, qui ne compte pas d’antiquisants.

Si Myriam Cottias rejette la posture du militant, elle ne cache pas que cette revue a, pour elle, une dimension politique, ou du moins civique. « Nous avons une position de chercheur citoyen, explique-t-elle. Nous ne voulions pas aborder l’esclavage en termes de repentance ou de victimisation, mais les émeutes de 2005 nous ont montré à quel point l’esclavage a des réverbérations, jusqu’à aujourd’hui, à travers les discriminations. » Parfaite illustration de cet engagement, le premier numéro est intitulé « Citoyenneté & contre-citoyenneté » : il parcourt le Chili, le Cameroun, Haïti, l’Inde, et consacre un article à la Race, couleur et citoyenneté au temps de la Révolution française.



Créée en 2019, Esclavages & Post-esclavages, revue pluridisciplinaire et multilingue, s’intéresse aux problématiques liées aux situations d’esclavages et de post-esclavages dans le monde, de l’Antiquité à nos jours. Elle propose un dossier thématique, des articles varia et des notes de lecture. Sa réflexion s’appuie aussi sur l’articulation entre différents médias (images, vidéos, audio) et expressions. Éditée par le Centre international de recherches sur les esclavages et post-esclavages (CIRESC), unité de recherche du CNRS, cette publication semestrielle rejoint OpenEdition avec son premier numéro en accès ouvert et en texte intégral (texte en français, anglais, espagnol et portugais).


PREMIER NUMÉRO

1 | 2019 – Citoyenneté & contre-citoyenneté

Ce premier numéro intitulé « Citoyenneté & contre-citoyenneté » est issu d’une réflexion sur les modalités concrètes et les empêchements explicites d’une citoyenneté pour toutes et tous, sans esclavage.

Éditorial [Texte intégral]
Myriam Cottias et Céline Flory

La recherche par l’écrit
Dossier thématique

Introduction [Texte intégral]
António de Almeida Mendes et Clément Thibaud

Préciase de ser poeta, entender latín y en escribir y contar… [Texte intégral]
Rodrigo Salomón Pérez Hernández
Il se targue d’être poète, de comprendre le latin, d’écrire et de compter... Le procès devant l’Inquisition de l’esclave mulâtre, Miguel de la Flor (Oaxaca, Nouvelle-Espagne, 1662-1670)

“Le véritable esclavage des vices et de la mendicité” [Texte intégral]
Thomas Mareite

Esclavage et dépendance dans les archives paroissiales et notariales des sociétés esclavagistes en transition. Le cas de Saint-Domingue pendant la Révolution haïtienne [Texte intégral]
Jean Hébrard

Esclavage, émancipation et citoyenneté dans les lamidats de l’Adamaoua (Nord-Cameroun) [Texte intégral]
Ahmadou Séhou

Citoyenneté volée, libertés volées. Stabiliser les droits des migrants circulaires en Inde [Texte intégral]
Harsh Mander, Indrajit Roy, Priyanka Jain, Ravi Raman, Rashmi Guha Ray, Anirban Bhattacharya et Usman Jawed Siddiqi.

Archives et terrains
Race, couleur et citoyenneté au temps de la Révolution française [Texte intégral]
Allan Yvart

Notes de lecture
Lorelle Semley, To Be Free and French : Citizenship in France’s Atlantic Empire [Texte intégral]
Sue Peabody

Lisa Ze Winters, The Mulatta Concubine : Terror, Intimacy, Freedom, and Desire in the Black Transatlantic [Texte intégral]
Yvonne Fabella

Ikuko Asaka, Tropical Freedom. Climate, Settler Colonialism, and Black Exclusion in the Age of Emancipation [Texte intégral]
Marie-Jeanne Rossignol

La recherche par l’image et le son

Film et texte, émotion et cognition [Texte intégral]
Eric Komlavi Hahonou

Créations
Venus Hottentot vs. Modernity [Texte intégral]
Lebogang Mashile