épisode tragique sur lequel toute la vérité n’a pas été dite

Un film sur le massacre de Thiaroye
de décembre 1944
diffusé sur France 24

publié le 13 mai 2022 (modifié le 15 mai 2022)

Il y a 70 ans, près de Dakar, a eu lieu le massacre de Thiaroye. L’armée française a ouvert le feu contre des tirailleurs provenant de toute « l’Afrique occidentale française (AOF) » qui réclamaient le paiement de leurs arriérés de solde qui leur avaient été promis. Officiellement, 35 d’entre eux sont morts, mais le bilan réel est beaucoup plus élevé. Un film sur le massacre de Thiaroye est diffusé sur France 24 le 14 mai 2022 et le sera ensuite sur Public Sénat et TV5Monde. En 2014, François Hollande s’est rendu sur place pour dénoncer cet événement sombre de l’histoire de France, mais toute la vérité n’a pas été dite. Biram, fils de Mbap Senghor tirailleur assassiné le 1er décembre 1944 par l’armée française, tente depuis des années et par tous les moyens de réhabiliter la mémoire de son père. En vain. Le combat continue.

Film documentaire de Marie Thomas-Penette et François-Xavier Destors, produit par Les Films du Sillage, France 24 et Public Sénat

Que s’est-il passé le 1er décembre 1944 au camp militaire de Thiaroye ? Les tirailleurs ouest-africains, tout juste rapatriés du front, tombent sous le feu des mitrailleuses françaises. Pourquoi ? Combien ont été tués ? Où sont-ils enterrés ?

Près de 80 ans après, les versions divergent et les zones d’ombre demeurent. Magui, Babacar et Aïcha, trois jeunes artistes, ont grandi à Thiaroye hantés par le spectre de cette mémoire trouble et de leurs questions sans réponses.

Ensemble, et chacun dans leur cheminement artistique, ils explorent la mémoire du massacre. Ils vont à la rencontre de ceux qui, comme eux, cherchent à combler les béances, comprendre enfin ce qui s’est passé, là, sur la terre de Thiaroye. Cette génération se demande pourquoi on devrait encore se taire. Elle revendique le droit d’interroger, de se saisir des traces, de briser le silence. À Thiaroye se tisse un dialogue continu entre l’histoire et la mémoire, rythmé par leurs performances artistiques.


François-Xavier Destors, qui, avec Marie Thomas-Pénette,
a réalisé « Thiaroye 44 », a été l’invité de France 24.


Ruines du camp militaire de Thiaroye, où plusieurs centaines de tirailleurs ont été mitraillés, à l’aube du 1er décembre 1944. Pourquoi l’armée française a tiré sur ses propres soldats ? Pourquoi tant de mensonges entourent l’événement ? Où sont-ils enterrés ? La mémoire de ces hommes sans sépulture hante encore Thiaroye.

Un documentaire à découvrir
samedi 14 mai à 20h10 GMT sur FRANCE 24
puis sur Youtube/France24


À l’aube du 1er décembre 1944, à Thiaroye dans la banlieue de Dakar, des tirailleurs ouest-africains sont assassinés par leurs frères d’armes français. Ils venaient d’être rapatriés après avoir combattu pendant la Seconde Guerre mondiale. Originaires des lieux du crime, trois jeunes artistes convoquent la mémoire encore vive d’un massacre colonial trop longtemps étouffé.





Le chercheur et historien Martin Mourre


Pour en savoir plus

Le drame de Thiaroye, par Martin Mourre, suivi de
Le combat en cours pour obtenir la vérité, par Armelle Mabon
sur le Blog de Histoire coloniale et postcoloniale sur Mediapart