projeté au cinéma Le Louxor par le Maghreb des films

« Les Oliviers de la justice »,
un film qui permet de revenir
sur 1962 et l’indépendance de l’Algérie

publié le 14 avril 2022

Le film « Les Oliviers de la justice », qui est projeté à Paris, au cinéma Le Louxor, le 14 avril 2022 sous l’égide du Maghreb des films, a été réalisé en 1962, à la fin de la guerre, dans une période confrontée aux attentats de l’OAS qui cherchaient à s’opposer par tous les moyens à l’indépendance de l’Algérie. Inspiré du livre éponyme de Jean Pélégri, un Européen né en Algérie en 1920 qui y a assisté aux ravages des inégalités et des injustices de l’Algérie coloniale, il témoigne de la cécité de la grande majorité de la population d’origine européenne devant l’émancipation inévitable de ce pays qui avait subi la colonisation. Le film est l’occasion d’une réflexion sur l’enchaînement des faits qui ont conduit aux départ des Européens.


La séance sera suivie d’un débat
avec l’historien Gilles Manceron
et la réalisatrice Amalia Escriva

Le Louxor, 170, boulevard Magenta 75010 Paris, à 20h

Bonus Les Oliviers de la justice (11’22’’)

James Blue

Jean Pélégri

Écrivain et professeur de lettres, ami de Mohammed Dib, Kateb Yacine, Rabah Belamri, Mourad Bourboune et de la plupart des écrivains algériens dont, comme Jean Sénac, il se réclamait, Pélégri s’est toujours considéré comme un « Algérien de cœur ». Il a accompagné de ses préfaces les expositions de ses amis peintres Baya, Abdallah Benanteur, Mohammed Khadda, Jean de Maisonseul. Il a également participé comme scénariste, dialoguiste et acteur au film Les Oliviers de la justice, adapté de son roman, qui a obtenu en 1962 le prix des Écrivains de cinéma et de télévision au festival de Cannes.