A-guerre de Gaza 2014

publié le 7 juillet 2015
le bilan désastreux d’un déni de démocratie, par Michel Tubiana de retour d’une mission à Gaza

De retour d’une mission à Gaza, Michel Tubiana, président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme fait part (à Politis) de ses impressions et de son analyse, dans ce texte repris par France-Palestine [1].

 
crimes de guerre à Gaza : assez de silence complice !
La section de Toulon de la Ligue des droits de l’Homme
et l’association Varois pour la Paix et la Justice en Méditerranée
appellent à un rassemblement :
samedi 3 janvier 2009 à 10h30 - Place du Mûrier

Un tract appelant au rassemblement




[Première mise en ligne le 28 décembre 2008, complétée le 1er janvier 2009]
 
Toulon, samedi 3 janvier 2009 : forte mobilisation pour Gaza

Autour de 1500 manifestants (plus de 1000 selon Var-Matin, 2000 pour La Marseillaise) se sont retrouvés samedi matin, à l’appel du Secours islamique de France, du Nouveau parti anticapitaliste, de l’association Varois pour la paix et la justice en Méditerranée (VPJM) et de la section toulonnaise de la Ligue des droits de l’Homme (LDH).

Pierre-Yves Denis, président de VPJM, a lu une déclaration au nom des organisateurs, avant que la manifestation se dirige vers la Place de la Liberté où elle s’est dispersée dans le calme.

 
“Molten Lead” – plomb fondu – sur Gaza, par Uri Avnery

« Molten Lead » par Uri Avnery, Gush Shalom, le 3 janvier 2009 [2].

« Cette guerre l’écrit en lettres capitales : Israël a manqué une chance historique de faire la paix avec le nationalisme arabe laïque. Demain, il pourra être confronté à un monde arabe uniformément fondamentaliste, un Hamas multiplié par mille. »

 
Gaza : appel aux consciences

Vous trouverez ci-dessous l’appel à l’initiative de la Ligue des droits de l’Homme « Gaza : appel aux consciences ».

Cet appel peut être signé en ligne à l’adresse suivante :
http://www.ldh-france.org/Gaza-appe...

N’hésitez pas à le diffuser très largement autour de vous.

 
Gaza : une commission internationale indépendante doit enquêter sur les graves violations des droits de l’Homme

Pour la FIDH, « les attaques à grande échelle et systématiques de l’armée israélienne dans la bande de Gaza doivent être qualifiées de crimes de guerre, si ce n’est de crimes contre l’humanité » et sont donc de la compétence de la Cour pénale internationale. Mais Israël n’est pas partie à la CPI...

Un certain nombre d’organisations demandent la mise en place d’une commission internationale d’enquête indépendante sur les graves violations des droits de l’Homme commises dans le cadre de la crise de Gaza. De son côté, Israël prépare sa défense au cas où des responsables militaires ou politiques seraient poursuivis devant des tribunaux internationaux pour des faits commis à Gaza.

[Mise en ligne le 21 janvier 2009, complétée le 25 janvier]
 
flottille pour Gaza : laissez-la partir ! laissez-la passer !

[4 juillet 2011] –
Deux bateaux français font partie de la flottille qui est partie pour tenter de rompre le blocus de Gaza.

Ce matin, les autorités portuaires grecques ont empêché le bateau français Louise Michel d’appareiller du port du Pirée à Athènes, retenant à quai contre leur volonté équipage et passagers, au mépris de la Convention de l’ONU sur le droit de la mer.

[Mis en ligne le 3 juillet 2011, mis à jour le 5]


 
Gaza : la communauté internationale doit prendre ses responsabilités

Michel Tubiana président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme, demande à la communauté internationale de prendre enfin les mesures nécessaires pour qu’Israël respecte le droit international.

C’est ce que le président de l’AFPS — Association France Palestine Solidarité — attend du pro­chain Conseil de l’Union Euro­péenne du 30 août, ainsi qu’il l’a écrit dans la lettre qu’il a adressée à François Hollande.

 
Berlin 1933, Jérusalem 2014 : la haine raciste

L’assassinat de trois jeunes Israéliens a déclenché des scènes de chasse aux Arabes dans les rues de Jérusalem. Des appels au meurtre, voire au génocide, sur les réseaux sociaux ont été alimentés par des déclarations incendiaires d’hommes politiques citant la Bible.

Ci-dessous une traduction de l’article « Berlin, 1933 and Jerusalem, 2014 : When racist thugs are on the prowl », publié le 2 juillet 2014 par Chemi Shalev sur son blog, dans le journal israélien Ha’aretz [3]. En voici le préambule :
« The gangs of Jewish ruffians man-hunting for Arabs are a manifestation of the dangerous evil that will surely triumph if good men continue to do nothing. »

 
notre misérable État juif, par Gideon Levy

Maintenant nous savons : dans l’État juif il n’y a de compassion et de sentiments humains que pour les Juifs, des droits uniquement pour le Peuple Elu. L’État juif n’est que pour les Juifs.

Un article de Gideon Levy, publié dans Haaretz, le 6 juillet 2014 [4]. Traduction SF pour l’UJFP.

 
pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens

La LDH appelle à se rassembler demain, mercredi 16 juillet, à 18h30, Esplanade des Invalides (métro Invalides) :

  • pour l’arrêt immédiat des bombardements sur Gaza
  • pour l’arrêt de l’agression israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem
  • pour la levée du blocus, illégal et criminel, de Gaza
  • pour des sanctions immédiates contre Israël jusqu’au respect du droit international.
  • pour le soutien au gouvernement d’entente nationale
[Mis en ligne le 11 juillet 2014, mis à jour le 15]


 
veulent-ils vraiment la paix ?

Le journaliste israélien Gideon Levy, bien connu pour son opposition implacable à la politique menée par le gouvernement israélien, l’a écrit : « Israël ne veut pas de la paix » [5].
Il poursuit : « les preuves sont légion. En fait, on peut dire qu’Israël n’a jamais voulu la paix – une paix juste, c’est-à-dire une paix reposant sur un juste compromis au profit des deux camps. » Bien entendu, « chaque Israélien ou presque dit qu’il veut la paix », mais sans justice il ne peut y avoir de paix véritable.

Désabusé, Gideon Levy va jusqu’à déplorer que « ces dernières années, Israël a même abandonné l’aspiration à faire la paix. [...] La paix a disparu de l’agenda israélien. » Il rejoint ainsi le pessimisme de Benjamin Barthe dont nous reprenons ci-dessous une analyse récente.

 
Israël aurait fait preuve de retenue dans Gaza avant d’attaquer ? vous voulez rire !

La journaliste israélienne Amira Hass reprend et démonte quelques-uns des arguments mis en avant par le gouvernement israélien pour justifier sa politique par rapport aux Palestiniens. Un article publié le 14 juillet 2014 dans le quotidien Haaretz [6].

 
le rassemblement pour la Palestine, à Toulon, dimanche 20 juillet

Un rassemblement a eu lieu à Toulon, dimanche 20 juillet 2014, à 15 heures, Place de la Liberté, pour manifester la solidarité avec la population de Gaza. La section de Toulon de la Ligue des droits de l’Homme avait incité tous ceux qui partagent ses revendications à y participer.

Environ 3 000 personnes — au moins 2 000, selon les chiffres officiels — ont répondu à cet appel, en participant à ce rassemblement et en défilant pacifiquement dans la ville. Vous trouverez ci-dessous un compte-rendu fait à partir d’articles de la presse locale.

[Mis en ligne le 19 juillet 2014, mis à jour le 21]


 
alors que Gaza croule sous les bombes, les interdictions de manifester attisent les tensions

La Ligue des droits de l’Homme appelle à manifester pacifiquement le mercredi 23 juillet, à Paris, à partir de 18h30, de Denfert-Rochereau aux Invalides.

Elle répond ainsi à l’appel du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens que vous trouverez ci-dessous.

 
rassemblements pour la Palestine, à Toulon, les 23 et 26 juillet

Le Collectif national pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens avait lancé un appel à manifester à Paris mercredi 23 juillet.

A Toulon, des représentants locaux des organisations signataires de ce texte s’y sont associés en organisant un rassemblement le même jour, mercredi 23 juillet à 18 heures, sur le Parvis des droits de l’Homme, et ils s’y sont retrouvés le samedi 26 juillet à 18 h. Ci-dessous des comptes-rendus de ces deux rassemblements.

[Mis en ligne le 23 juillet 2014, mis à jour le 27]


 
prétendant se défendre, Israël attaque

Yehuda Shaul, ancien fantassin puis officier de l’armée israélienne, est l’un des fondateurs de Breaking the Silence, une association d’anciens soldats critiques des autorités militaires de leur pays.

Il évoque ci-dessous le rôle de l’armée dans le contrôle des territoires palestiniens. Il conclut son témoignage en déclarant que « l’intervention à Gaza ne réglera rien ».

 
plainte contre Israël auprès de la Cour pénale internationale

Le ministre palestinien de la Justice et le procureur général de la cour d’appel de Gaza ont déposé plainte contre Israël, le 25 juillet dernier, auprès de la Cour pénale internationale (CPI). Une première depuis que la Palestine a obtenu le statut d’“Etat observateur non-membre” auprès de l’Organisation des Nations unies, en novembre 2012.

C’est un avocat français, Gilles Devers du barreau de Lyon, qui a déposé la plainte auprès de Fatou Bensouda, procureure à la CPI. En tout, sept infractions, qui sont toutes des crimes de guerre définis par le statut de la CPI, sont visées par la plainte : homicide involontaire, attaques portées contre des civils, attaques causant incidemment des pertes en vies humaines, des blessures et des dommages excessifs, destruction et appropriation de biens, crime de colonisation, crime d’apartheid et violation des règles du procès équitable. Ci-dessous, un article consacré à ce sujet que Gilles Devers a publié récemment sur son blog [7], suivi d’un communiqué.

 
Pascal Boniface : “Israël cherche à rendre impossible la création d’un État palestinien”

Dans un entretien donné à El Watan, Pascal Boniface, directeur de l’Institut des relations internationales et stratégiques (Iris) et auteur de La France malade du conflit israélo-palestinien estime que les Français sont choqués par l’attitude de François Hollande qui n’a pas dit un mot pour condamner les bombardements dont sont victimes les Palestiniens.

 
Gaza : ça sent le gaz

Une réalité qu’il faut prendre en compte : l’existence d’importants gisements de gaz découverts depuis quelques années au large du littoral d’Israël et de la bande de Gaza.

Un article de Manlio Dinucci, publié dans l’édition du 15 juillet 2014 du quotidien italien Il Manifesto, fait le point sur cette question. Nous en reprenons ci-dessous la traduction française de Marie-Ange Patrizio.
Source : Mondialisation.ca.

 
« je vous écris depuis la bouche de l’enfer »

Nurit Peled-Elhanan, professeur de littérature comparée à l’université hébraïque de Jérusalem, est connue comme militante pacifiste en Israël. Née en 1949, c’est la fille de Matti Peled, un général de l’armée israélienne qui, après la guerre des Six Jours, s’est élevé contre la politique de colonisation.

Après avoir perdu sa fille de 14 ans dans un attentat kamikaze palestinien — et interdit aux officiels israéliens dont Benjamin Netanyahou de venir à ses obsèques —, elle déclare « ne pas avoir cédé au désespoir mais prononcé un discours avec pour thème la responsabilité d’une politique myope qui refuse de reconnaître les droits de l’autre et fomente la haine et les conflits ». Elle est cofondatrice de l’association israélienne et palestinienne des Familles endeuillées pour la paix.

Nurit Peled-Elhanan a adressé la lettre ci-dessous au Parlement européen [8].

 
la LDH a appelé à la manifestation du 2 août à Toulon

Communiqué de la LDH de Toulon (30 juillet 2014)

Ne pas se taire lorsque les bombes continuent de tomber sur Gaza !
« La pire des choses c’est l’indifférence » disait Stéphane Hessel.


La Ligue des droits de l’Homme de Toulon appelle à une large manifestation aux côtés de nombreuses organisations
pour que cessent les massacres de civils et que le Droit International s’applique en Palestine :

Ce samedi 2 août 2014
Place de la Liberté à Toulon, à 15 heures


[Mis en ligne le 30 juillet 2014, mis à jour le 3 août]


 
Israël / Gaza : face aux crimes de guerre, la CPI doit agir

Le Conseil de sécurité des Nations unies, l’Autorité palestinienne et Israël doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir afin de permettre à la Cour pénale internationale (CPI) de traduire en justice les responsables présumés des crimes de guerre ou crimes contre l’humanité commis lors des conflits israélo-palestiniens actuels ou passés.

 
Rony Brauman révolté

Rony Brauman au journal de Arte le 30 juillet 2014.

Rony Brauman est un médecin (spécialisé en pathologie tropicale) de nationalité française né le 19 juin 1950 à Jérusalem (Israël). Il est principalement connu pour son rôle dans l’humanitaire.

 
D. de Villepin : “lever la voix face au massacre perpétré à Gaza”

Dominique de Villepin est avocat. Il a été ministre des affaires étrangères et premier ministre de Jacques Chirac.
Il publie, sous forme de tribune dans Le Figaro du jour, une analyse de la situation du conflit israélo-palestinien qui mériterait d’être largement diffusée et « entendue par nos dirigeants ».

 
ne pas livrer de matériel de guerre

Face aux crimes de guerre commis chaque jour, Amnesty International a appelé à une cessation de tous les transferts d’armes à l’ensemble des parties au conflit et demandé d’agir auprès de François Hollande pour que le gouvernement français suspende tout transfert d’armes vers Israël. Les Etats-Unis, quant à eux, ont réapprovisionné les stocks de munitions d’Israël.

Ci-dessous le communiqué d’Amnesty International du 22 juillet 2014 — vous trouverez en bas de page les chiffres des pertes à la date du 2 août 2014.

 
“Gaza 2014 ou quel antisionisme ?” par Sophie Bessis

Une tribune de l’historienne franco-tunisienne Sophie Bessis, publiée sur Libération le 29 juillet 2014, quelques jours donc avant le « retrait » de l’armée israélienne de la bande de Gaza.

 
manifestations pour la Palestine, samedi 9 août 2014

De nombreuses manifestations de solidarité avec la Palestine sont prévues pour le samedi 9 août, et notamment :

  • à 15h, place Denfert-Rochereau à Paris
  • à 17h, place de la Liberté à Toulon
 
Gaza : que fait l’Europe??

Une tribune cosignée par Mi­chel Tu­biana, président du Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme — REMDH —, et par Karim La­hidji, président de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme — FIDH — publiée dans Libération, le 8 août 2014.

 
des refuzniks témoignent

Un ancien militaire israélien qui a participé à l’opération “Bordure protectrice” cet été sur la bande de Gaza dénonce les crimes de guerre de l’armée israélienne ainsi que l’omerta entourant les actions de l’armée.

Des réservistes d’une unité du renseignement israélien dénoncent dans une lettre ouverte leur mission dans les Territoires. Selon les 43 refuzniks, leur rôle va au-delà du contre-terrorisme et ne fait que prolonger l’occupation militaire des Territoires palestiniens. Ils dénoncent l’abus de la collecte d’information sur une population qui n’a pas la possibilité de se défendre par voie légale.

 
discours de Nurit Peled au Parlement Européen le 11 septembre 2014

Nurit Peled-Elhanan, prix Sakharov 2001 [9]
s’est adressée au Parlement Européen, le 11 septembre 2014
(Sous-commission des Droits de l’Homme. Session spéciale sur les enfants de Gaza).

 
si Israël ne lève pas son blocus, la guerre sera vite de retour

A la date du 8 août 2014, l’ONU avait dénombré 448 enfants parmi les 1922 Gazaouis — dont 1407 civils — tués au cours de l’intervention de l’armée israélienne dans la bande de Gaza [10].

La situation est dramatique et le coordinateur des opérations humanitaires de l’ONU estime que, sans levée du blocus instauré en 2006 par Israël, tout espoir de paix durable est vain. Tant que les habitants de l’enclave palestinienne n’auront aucun horizon de développement, le cessez-le-feu ne sera qu’une pause avant un nouvel accès de violence.

[Mis en ligne le 11 août 1974, complété le 13]


 
Gaza : impossible de se taire, par Patrick Baudoin

Une tribune de Patrick Baudouin, avocat, président d’honneur de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH), publiée dans Le Monde.fr , le 12 août 2014.

Il demande que la justice pénale internationale puisse « agir, qualifier les actes commis et sanctionner les auteurs, pour rendre justice aux victimes et créer l’espoir que ces crimes ne se répètent pas à l’avenir. »

 
les ventes d’armes à Israël

L’Espagne et le Royaume-Uni ont annoncé, le 4 août, la révision de leurs politiques d’exportation d’armes vers Israël en raison du conflit à Gaza. La France prendra-t-elle une décision analogue ... ? Certes le volume de nos exportations de matériel militaire vers Israël est modeste par rapport à celui des États-Unis, mais une décision de le réduire aurait une une portée qui ne serait pas que symbolique.En effet, selon un Rapport au Parlement 2013 sur les exportations d’armement de la France, la France a accordé, pour la seule année 2012, des autorisations d’exportation vers Israël de matériel d’armement pour une valeur de plus de 200 millions d’euros.

Ci-dessous, un article publié sur ce sujet, le 5 août 2014 sur France 24.

 
en Israël, il ne faut pas critiquer la guerre

Il ne fait pas bon militer pour la paix en Israël. La plupart des opposants à la guerre à Gaza sont harcelés, intimidés, et même licenciés.

La tentative de rayer B’Tselem de la liste des organisations habilitées à accueillir les jeunes Israéliens souhaitant effectuer un “service civil” remplaçant leur passage de trois ans — deux pour les filles — dans l’armée, illustre la dérive de la société israélienne.

 
les muses et la mort, par Shlomo Sand

Alors que la trêve a de nouveau été rompue entre Israël et la bande de Gaza, l’historien israélien Shlomo Sand revient sur les racines du conflit et estime qu’« à défaut d’une solution équitable, les images de milliers de femmes, d’enfants, et de vieillards, descendants des réfugiés de 1948, errant parmi les maisons en ruine à l’été 2014 continueront de nourrir la haine, pour longtemps ». [11]

 
trop, c’est trop ! il faut des pressions sur Israël

Un nouvel appel à ce que des sanctions soient enfin prises par la communauté internationale contre l’Etat d’Israël. [12]

 
Toulon, le 23 août 2014, rassemblement de soutien aux Palestiniens

Un nouveau rassemblement s’est déroulé à Toulon — le sixième depuis le 20 juillet dernier [13]. Différentes organisations [14] ont décidé d’appeler à un rassemblement le 23 août à 17h, place de la Liberté à Toulon, afin d’exprimer notre colère devant la poursuite de la guerre de Gaza.

Ci-dessous, le communiqué de la LDH de Toulon qui appelait au rassemblement, suivi du compte-rendu de la manifestation publié dans le quotidien Var-Matin.

[Mise en ligne du communiqué le 21 août 2014. La page a été mise à jour le 30]


 
Israël refuse à des organisations de défense des droits de l’Homme l’accès à Gaza

La reprise des frappes aériennes israéliennes et des tirs de roquettes en provenance de Gaza souligne l’importance de permettre aux organisations de défense des droits de l’Homme de pénétrer dans le territoire de Gaza.

Depuis le début de l’opération militaire israélienne à Gaza le 8 juillet 2014, les autorités israéliennes ont rejeté plusieurs requêtes d’Amnesty International qui demandait de pouvoir se rendre à Gaza par le poste-frontière d’Erez, contrôlé par Israël. L’organisation a également demandé aux autorités égyptiennes de la laisser accéder à Gaza, sans succès pour l’instant.

Ci-dessous, le communiqué commun diffusé par Amnesty International et Human Rights Watch demandant aux autorités israéliennes de permettre immédiatement aux organisations de défense des droits de l’Homme de se rendre à Gaza.

 
Barenboim : « construire des ponts entre les peuples »

Faire de la musique ensemble pour apprendre à se connaitre et à dépasser les peurs et les conflits du Moyen Orient, c’est le projet auquel Daniel Barenboim et Edward Said ont donné corps en créant en 1999 le West-eastern divan Orchestra, composé de Palestiniens, d’Israéliens, d’Egyptiens, Jordaniens, Turcs, Libanais, Syriens, Iraniens... un défi qui dure depuis 15 ans.

 
humaniser et non légitimer la guerre

Le CICR — Comité international de la Croix-Rouge — , créé en 1863, œuvre dans le monde entier pour fournir une assistance humanitaire aux personnes frappées par un conflit ou une situation de violence armée et faire connaître les règles qui protègent les victimes de la guerre.

On peut se demander, avec Sylvain Thévoz, conseiller municipal de la ville de Genève, si la participation du CICR, aux côtés de l’INSS (The Institute for National Security Studies), « l’une des institutions militaires les plus influentes en Israël, à une conférence au titre pour le moins cynique sur « les défis de la guerre dans des zones densément peuplées » », est bien conforme à son mandat. Nous reprenons en bas de cette page la lettre ouverte de Sylvain Thévoz au directeur du CICR demandant au CICR de renoncer à sponsoriser cette conférence.

 
enquête sur des attaques menées contre des écoles à Gaza

L’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch (HRW) enquête sur trois bom­bar­de­ments des forces israé­liennes qui ont ciblé des écoles, alors que les lois de la guerre inter­disent les attaques qui prennent déli­bé­rément pour cible des civils ou des biens à caractère civil. « L’armée israélienne a mené des attaques contre trois écoles clairement identifiables – ou à proximité de celles-ci – tout en sachant que des centaines de personnes y avaient cherché refuge, tuant ou blessant de nombreux civils » a déclaré Fred Abrahams, conseiller spécial auprès de HRW.

 
des sanctions pour en finir avec l’impunité d’Israël

Une pétition adressée à : M François Hollande, Président de la République et au gouvernement français.

 
être solidaire de Gaza, mais sans céder au réflexe tribal

Deux textes parus au cours de l’été 2014, de Kamel Daoud et de Mohamed Kacimi, ont suscité des polémiques ; nous les reprenons ci-dessous [15].

 
ouverture d’une enquête préliminaire pour crimes de guerre en Palestine

Le 16 janvier 2015, Fatou Bensouda, procureure de la Cour pénale internationale, a ouvert une enquête préliminaire sur la situation en Palestine. Pour l’avocat Gilles Devers qui suit l’affaire depuis des années, il s’agit là d’« une grande victoire pour le peuple palestinien, qui s’est adressé il y a six ans à la justice, et qui aujourd’hui voit sa demande accueillie » ; voir son analyse juridique sur le site des Actualités du droit.

Cette décision marquera-t-elle la fin de l’impunité politique d’Israël ? ... espérons-le avec Rony Brauman dont nous reprenons des déclarations datant d’août dernier.

 
l’UE doit rompre le silence sur la justice et l’impunité pour Gaza

Six mois après l’opération militaire israélienne « Bordure protectrice » dans la bande de Gaza, l’UE et ses États membres restent silencieux face au mépris systématique du droit international par Israël, ainsi que sur le climat d’impunité qui caractérise le conflit israélo-palestinien.

Un communiqué daté du 22 janvier 2015 du Réseau Euro-Méditerranéen des droits de l’Homme – REMDH [*], suivi d’un communiqué commun de la Fidh et de la Plateforme pour la Palestine daté du 27 janvier.

[Mis en ligne le 24 janvier 2015, mis à jour le 28]


 
Gaza, un an après, où est la justice ?

Appel collectif à participer à un rassemblement, mercredi 8 juillet 2015 à 18 h, Place de la République à Paris.