Controverses

publié le 4 octobre 2019
 
comment en finir avec la fracture coloniale

par Nicolas Bancel et Pascal Blanchard

 
« Nous sommes les indigènes de la République !... ».

appel pour les assises de l’anti-colonialisme post-colonial

 
Mémoire coloniale : le débat autour des journées de Marseille

les historiens ne sont pas là pour servir la soupe aux politiques ... ni aux rapatriés ...

 
où va la République ? par D.Hémery, C.Liauzu, G.Meynier et P.Vidal-Naquet.

il faut remettre en cause les choix néolibéraux qui ont conduit à l’explosion des banlieues

 
« démons français »

Les discriminations n’excusent pas tout. Lutter contre les séquelles du colonialisme n’autorise pas les discours antisémites.

 
en 40 ans, le Petit Robert n’avait pas modifié sa définition du terme colonisation

en septembre 2006, le Cran et le Mrap demandaient le retrait de l’édition 2007 - Alain Rey leur avait répondu

 
l’indépendance de l’Algérie : un fait qui a du mal à passer ? par Gilbert Meynier

l’historien réagit aux extraits du dernier livre de Daniel Leconte publiés dans Charlie Hebdo le 11 octobre dernier

 
échange de courriels entre l’association des victimes du 26 mars 1962 et la section LDH de Toulon

à propos des hommages rendus aux victimes de la guerre d’Algérie

 
Guy Môquet, Ahmed Zabana, Huynh Khuong An ...

saluer la mémoire de Guy Môquet est nécessaire, à condition de ne pas l’inscrire dans une histoire exclusivement nationale

 
Georges Frêche, la gauche colonialiste

un des derniers survivants d’une certaine tradition de la gauche

 
Benjamin Stora : les guerres des mémoires françaises et algériennes

l’historien fait le point sur les enjeux des conflits mémoriaux liés à la guerre d’Algérie

 
le déni de l’histoire du passé colonial et ses conséquences, par Martine Timsit-Berthier

intervention lors de la journée de commémoration en 2011 à Marseille de “l’autre 8 mai”

 
à Tournan, la guerre d’Algérie n’est pas finie

quand on gratte la façade bleu marine ...