Histoire coloniale et postcoloniale

Nous contacter

Accueil > l’Algérie > massacres en France > manifestations organisées pour le cinquantenaire des massacres d’octobre (...)

manifestations organisées pour le cinquantenaire des massacres d’octobre 1961

vendredi 3 février 2012, par la rédaction

Le Collectif 17 octobre 1961, dont le Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié des peuples) et la Ldh (Ligue des droits de l’Homme) font partie, a demandé dans un communiqué publié le 3 octobre 2011, « que les plus hautes autorités reconnaissent les massacres commis par la police parisienne le 17 octobre 1961 et les jours suivants comme crime d’Etat ».

« Ce n’est qu’à ce prix que pourra disparaître la séquelle la plus grave de la guerre d’Algérie, à savoir le racisme dont sont victimes aujourd’hui nombre de citoyens d’origine maghrébine ou des anciennes colonies, y compris sous la forme de violences policières récurrentes, parfois meurtrières », ajoute le communiqué.

La requête est faite chaque année. Elle avait un relief particulier à quelques jours de la célébration du 50e anniversaire de la répression à Paris de
la manifestation algérienne du 17 octobre 1961, qui avait fait plus de 200
morts selon des historiens.

  • De nouveaux ouvrages sont publiés et de nouveaux films sortent en salle ; certains sont présentés sur ce site.
  • Pour commémorer le drame, des manifestations – concerts, débats, projections de films... – ont été organisées à Paris, en banlieue et en province. Certaines sont présentées ci-dessous [1].
[Mis en ligne le 5 octobre 2011, mis à jour le 3 février 2012]


P A R I S

- 10 octobre à 19 h : grande soirée débat-concert au Cabaret sauvage. (Parc de la Villette).

Au programme : projection, échanges et témoignages, avec la participation de
Stéphane Hessel, Edwy Plenel, Benjamin Stora , Daniel Mermet, Mehdi
Lallaoui et d’autres personnalités qui se sont engagées, notamment, sur un
« Appel à la réconciliation et à la vérité » qui a été mis en ligne sur
Mediapart, le 10 octobre.

- 12 octobre : projection du documentaire Le silence du fleuve de Mehdi Lallaoui au cinéma La Clé

- 15 octobre après-midi, dans les locaux de l’Assemblée nationale, colloque international avec notamment les historiens britanniques Jim House et Neil MacMaster, ainsi que Hassan Remaoun (Université d’Oran) et Gilles Manceron (Paris).

Un enregistrement vidéo de ce colloque peut être vu sur le site de la Fondation Gabriel Péri : http://www.gabrielperi.fr/spip.php?....

- 17 octobre à 18h : marche du cinéma Rex au Pont Saint Michel.
Le rendez-vous était fixé au lundi 17 octobre 2011 à 18h, devant le Rex, au carrefour des boulevards Bonne Nouvelle, Poissonnière et Faubourg Poissonnière là ou tant de violences se sont déroulées.
Elle devait emprunter : le boulevard Bonne Nouvelle, les rues Saint Martin, Réaumur, Beaubourg, la Rue du Renard, la Place de l’Hôtel de Ville, le Pont d’Arcole, la Rue d’Arcole, les quais Montebello et Saint Michel, pour arriver sur le Pont Saint Michel.

________________________

T O U L O N

- 17 octobre à 17h30 : la section toulonnaise de la Ligue des droits de l’Homme a participé au rassemblement sur le Parvis des droits de l’Homme, organisé par le comité du 17 octobre du refus de la misère, en venant témoigner des massacres d’Algériens commis le 17 octobre 1961 à Paris par la police française.

- 20 octobre à 20h : projection au cinéma Le Royal de Ici on noie les Algériens, 17 octobre 1961, film-documentaire de Yasmina Adi, suivie d’un débat organisé par la Ligue des droits de l’Homme.

________________________

M A R S E I L L L E

« Peuple français, tu as tout vu
Oui, tout vu de tes propres yeux.
Tu as vu notre sang couler
Tu as vu la police
Assommer les manifestants
Et les jeter dans la Seine.
La Seine rougissante
N’a pas cessé les jours suivants
De vomir à la face
Du peuple de la Commune
Ces corps martyrisés
Qui rappelaient aux Parisiens
Leurs propres révolutions
Leur propre résistance.
Peuple français, tu as tout vu,
Oui, tout vu de tes propres yeux,
Et maintenant vas-tu parler ?
Et maintenant vas-tu te taire ? »


Kateb Yacine
“Dans la gueule du loup”



Collectif Sortir du Colonialisme Provence
contact : Jacques Soncin 06 08 24 57 76 soncinj@fr.oleane.com

________________________

B A N L I E U E .... P A R I S I E N N E

Après les manifestations, débats et projections de films organisés en banlieue parisienne (Arcueil, Pierrefitte, Saint-Ouen, Saint-Denis, Argenteuil ...), une trentaine de villes possédent un lieu commémoratif du 17 Octobre 1961.

- 9 octobre à 15h : projection du film documentaire de Yasmina Adi, Ici on noie les Algériens - 17 octobre 61 - Cinéma Le Studio, 2 rue Edouard Poisson d’Aubervilliers.
13 octobre à 19h : rencontre-débat avec des jeunes et la population d’Aubervilliers au lycée Le Corbusier avec la participation des historiens Hassan Remaoun (Oran) et Gilles Manceron (Paris), ainsi que Mouloud Aounit, président du 93 au cœur de la République.
17 octobre à 11h : dépôt d’une gerbe de fleurs sur la Passerelle de la Fraternité.

- 13 octobre : dépôt d’une plaque commémorative à Bagneux.

- 14 et 15 octobre 2011 : colloque “Nanterre ne veut pas oublier”
au Cinéma Les Lumières, Maison de la musique de Nanterre (RER A Nanterre-Ville). Organisé par la mairie, le colloque est revenu sur ces événements et leurs traces dans la France d’aujourd’hui.

Vendredi 14 octobre à 20h00, projection du film de Yasmina Adi suivi d’un débat avec le public.

Le colloque, organisé en trois parties, se tiendra le samedi 15 octobre :

  • le contexte de l’automne 1961 en région parisienne : animée par Sylvie Thénault avec Emmanuel Blanchard, Neil macMaster et Daho Djerbal,
  • les mémoires du 17 octobre 1961, du local au national : animée par M’Hamed Kaki et avec Medhi Lallaoui, Mohammed Harbi, Victor Collet et Jean-luc Einaudi,
  • témoins et acteurs à Nanterre : animée par Marie-Claude Blanc-Chaléard, avec Monique Hervo, Nicole Rein et la projection du film Octobre à Paris de Jacques Panijel.

Le programme complet est téléchargeable.

- 16 octobre, sur le pont de Bezons : dévoilement d’une plaque commémorative ; à 16 heures dans les salons de l’Hôtel de Ville, lecture à quatre voix d’une pièce de théâtre C’était le 17 octobre suivie d’un débat.

- 17 octobre : pose d’une plaque commémorative à Asnières et inauguration de la place du 17 Octobre 1961 à Gennevilliers,

- Les 17, 20, 21, 22 octobre à 20h30, représentation, au Théâtre Antoine-Vitez d’Ivry, de La Pomme et le Couteau d’Aziz Chouaki, mise en scène de Victoria Paulet, d’après des textes du sociologue disparu Abdelmalek Sayad et de l’historien Jean-Luc Einaudi.

- 20 octobre à 19h, au Théâtre du garde chasse (181 bis, rue de Paris, Les Lilas ; métro : mairie des Lilas) : projection du film Nuit noire, 17 octobre 1961 d’Alain Tasma (France, 2004, 1h46, tarif unique 4 €). La projection sera suivie d’un débat :
quels enseignements tirer d’une tragédie qui noue dans le même mouvement colonialisme et immigration ?


[1Elles sont toutes répertoriées sur le site du collectif.