Histoire coloniale et postcoloniale

Nous contacter

Accueil > racisme, antisémitisme, xénophobie > racisme, antisémitisme > Christiane Taubira > la dernière provocation de “Minute”

communiqué de la LDH

la dernière provocation de “Minute”

mercredi 13 novembre 2013

L’hebdomadaire d’extrême droite Minute n’est visiblement pas à une initiative nauséabonde près. Cette semaine, il consacre sa manchette à la ministre de la Justice. "Taubira retrouve la banane", titre le journal. Surtitre : "Maligne comme un singe".

Le journal fait référence à une manifestation d’opposants, fin octobre, lors d’un déplacement de la ministre à Angers. On avait pu voir, parmi les militants, de jeunes adolescents scandant "la guenon mange ta banane", tandis que l’un d’entre eux agitait une peau de banane. Il y a un mois, Anne-Sophie Leclère, candidate du Front national aux élections municipales de Rethel dans les Ardennes, avait elle aussi provoqué une vive polémique en comparant Christiane Taubira à un singe dans un sujet du magazine Envoyé spécial. "Ces attaques racistes sont une attaque au cœur de la République", avait dénoncé Christiane Taubira dans un entretien à Libération.


Dernière minute – Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a saisi, mardi 12 novembre, le procureur de la République de Paris au sujet de la "une" de l’hebdomadaire d’extrême droite Minute sur Christiane Taubira, "en application de l’article 40 du Code de procédure pénale [afin] de porter ces faits susceptibles de constituer l’infraction d’injure publique à caractère racial".

Ci-dessous, à la suite du communiqué de la LDH, la lettre ouverte que Yann Moix, prix Renaudot 2013, a adressée il y a quelques jours à Christiane Taubira.

[Mis en ligne le 12 novembre 2013, mis à jour le 13]


Communiqué LDH

Paris, le 13 novembre 2013

Contre la spéculation sur la haine

La LDH a pris connaissance, avec stupeur, de la dernière une de l’hebdomadaire d’extrême droite Minute, qui vient ainsi se rajouter à la triste litanie raciste de ces dernières semaines.

Alors qu’elle réutilise les expressions contre lesquelles des milliers de personnes et d’élu(e)s de tous bords se sont élevés, à l’appel de la LDH, à Angers, ce lundi 11 novembre, c’est une nouvelle insulte, ouvertement et pleinement raciste, qui s’ajoute à une liste, déjà trop longue, de propos insupportables.

Une nouvelle fois, la LDH réaffirme son rejet de ceux qui spéculent sur la haine et des démagogues qui font preuve de compréhension. Il ne peut pas y avoir d’autre comportement que le combat contre ceux qui choisissent de définir des boucs émissaires pour alimenter des propos et des actes racistes.

Il s’agit de la République et de ses valeurs qui sont à chaque fois mises à mal et il appartient à chacun, citoyen(ne)s, médias et élu(e)s, de contribuer à mettre hors-jeu ces agressions répétées. Le poison du racisme qui mène à la désagrégation de notre société est à combattre sans relâche.

La LDH affirme son plein et entier soutien à madame la garde des Sceaux, Christiane Taubira.

Lettre ouverte de Yann Moix à Christiane Taubira [1]

Madame,

Je vous adresse cette courte lettre pour vous dire que la honte que je ressens d’être français quand vous êtes insultée dans votre dignité n’est rien, absolument rien, au regard de la fierté que je ressens face à la permanente démonstration de votre courage.

Il n’est pas question, ici, de politique. Mais seulement de reconnaître, en vous, tandis que pleuvent sur vous mille crachats et quantité d’immondices, une de ces figures qui font, contre vents et marées, progresser notre vieille République.

Je crois bien qu’en d’autres temps, Robert Badinter, ou Simone Veil encore, furent confrontés, de par l’ampleur de leur vision sociétale, de par la force de leurs convictions et la puissance de leur volonté, à la haine provisoire des réactionnaires et des moisis.

Vous aurez, non sans humour, permis plus d’avancées en quelques mois à la France, que d’autres pendant quelques décennies.

Votre personne, comme une sorte de caisse de résonance, présente cette particularité, quasiment inédite, de dévoiler à elle seule, de stigmatiser sur elle seule, les nombreuses maladies dont notre pays est aujourd’hui atteint.

Puissiez-vous, madame, exister encore longtemps, et incarner cette Marianne au visage plus humain, moins éthéré, moins lisse aussi, que celle dont rêvent les nostalgiques d’une France éternelle qui, pour notre grand bonheur, n’eut jamais la moindre réalité et, ne leur en déplaise, n’existera jamais.

J’ai l’impression que, depuis quelques jours, c’est notre République qui devient bananière.

Pensez donc à Bernanos : « Les ratés ne vous rateront pas. »

Yann Moix



Voir en ligne : insultes racistes contre Christiane Taubira


[1Lettre ouverte de Yann Moix, prix Renaudot 2013, adressée ce jeudi 7 novembre 2013 à la garde des Sceaux, Christiane Taubira : http://laregledujeu.org/moix/2013/1....