Histoire coloniale et postcoloniale

Nous contacter

Accueil > la reconnaissance du passé colonial > Légiférer sur l’histoire ? > centenaire du génocide des Arméniens

LDH Toulon

centenaire du génocide des Arméniens

lundi 13 avril 2015, par la rédaction

Il y a un siècle, le 24 avril 2015, débutait l’un des premiers génocides du xxe siècle [1]. : celui des Arméniens de l’empire ottoman. En un an, il y eut près d’un million et demi de victimes, la presque totalité de la communauté

De nombreux États ont reconnu cette réalité – la France l’a fait en 2001. La Turquie n’a pas reconnu ce génocide et elle a réagi aux pressions en ce sens, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, qui a conseillé à la France en octobre 2011 d’« affronter son passé colonial avant de donner des leçons aux autres pays ».

Comme en de nombreuses autres cités, des cérémonies sont prévues à Toulon pour commémorer ce centenaire. La section de la LDH se joint aux manifestations mémorielles organisées par OPERAVENIR, ABRISS CLUB et par le THÉÂTRE OCCITAN.

Vendredi 24 avril 2015, à l’Espace Comedia, 10 Rue Orves (Mourillon), 83000 Toulon
Tél : 04 94 42 71 01

  • 17h  : conférence de Jean-François Principiano :

    Les causes et les caractéristiques du génocide arménien de 1915

Il y a 100 ans, le 24 avril 1915, débutait à Constantinople le premier génocide de XXe siècle. Il va faire environ 1,5 million de victimes dans la population arménienne de l’empire turc. Télégramme du Ministre de l’intérieur Talât-Pacha à la gendarmerie turque avril 1915 : « Le gouvernement a décidé de détruire tous les Arméniens résidant en Turquie. Il faut mettre fin à leur existence, aussi criminelles que soient les mesures à prendre. Il ne faut tenir compte ni de l’âge, ni du sexe. Les scrupules de conscience n’ont pas leur place ici ».

De nombreux Arméniens rescapés des massacres de 1915 ont débarqué à Marseille et se sont établis en France. Leurs descendants sont aujourd’hui entre 300.000 et 500.000, dont 25 000 dans le Var.Dans cette conférence illustrée, J-F Principiano, Historien, journaliste au quotidien La Marseillaise et directeur artistique d’ Opéravenir, analyse les causes et les caractéristiques de ce génocide.

Conférence : Jean-François Principiano.
Lecture d’extraits du livre d’Henry Verneuil Mayrig : André Neyton.
En collaboration avec l’Association Varoise des Arméniens.
Entrée libre - Durée : 1 h 15 - Suivi d’un débat
[ La conférence sera suivie d’un apéritif-échange offert par l’association Opéravenir ]

  • 20h45 : projection de AGHET , film de Eric Friandler

Basé sur de nombreux documents, il traite du génocide des Arméniens pendant la Première Guerre mondiale par le parti « Jeunes-Turcs » gouvernant l’Empire ottoman.
Le film se présente sous la forme de témoignages de personnalités de l’époque - diplomates américains et allemands, médecins, enseignants, journalistes, survivants ...

Film de Eric Friandler (Allemagne) 2010
Grand prix du film documentaire en Allemagne en 2010
Durée : 90 min. Entrée libre


[1Le premier génocide du xxe siècle semble être celui des Hereros par les Allemands, entre 1904 et 1908, en Namibie.