Histoire coloniale et postcoloniale

Nous contacter

Accueil > Roms et gens du voyage > Hollande, Valls et les Roms > Vincent Peillon contre la déscolarisation des enfants expulsés

Vincent Peillon contre la déscolarisation des enfants expulsés

samedi 31 août 2013

« Il faut que tous les enfants soient accueillis scolairement et il ne doit pas y avoir de rupture scolaire. Donc quand il y a des déplacements qui peuvent être tout à fait nécessaires de camps de Roms, il faut avant qu’ils aient lieu s’assurer que les enfants ne vont pas avoir de rupture de leur scolarité », a déclaré à l’AFP le ministre de l’éducation nationale le 27 août. Il réagissait à l’expulsion d’un campement rom à Bobigny : 120 personnes jetées dehors dont des enfants parfaitement scolarisés.

Vincent Peillon : « Il est "inacceptable" que des enfants de Roms expulsés soient déscolarisés »

[Nouvel Observateur, mis à jour le 29-08-2013 à 12h45]


[LYON (France), 27 août 2013 (AFP)] - Il est "inacceptable" que les enfants de Roms déplacés soient victimes de "ruptures de scolarité" en raison d’expulsions de campements, a estimé mardi le ministre de l’Education Vincent Peillon.

S’adressant à Lyon à des journalistes à l’issue d’une réunion avec les chefs d’établissements du Rhône, le ministre a déclaré : "Il faut que tous les enfants soient accueillis scolairement et il ne doit pas y avoir de rupture scolaire. Donc quand il y a des déplacements qui peuvent être tout à fait nécessaires de camps de Roms, il faut avant qu’ils aient lieu s’assurer que les enfants ne vont pas avoir de rupture de leur scolarité".

"On me parle en cette rentrée de cas qui seraient douloureux, d’enfants qui se verraient en rupture de scolarité. C’est inacceptable et donc je demande à tous les services de faire en sorte que cela s’interrompe", a ajouté M. Peillon.

"Je le dis fermement, c’est la tradition française, c’est aussi les engagements que l’on a pris avec la ministre déléguée (à la Réussite éducative George Pau-Langevin). Nous avons refait des circulaires cette année", a-t-il ajouté. "L’administration de l’Education nationale est pleinement mobilisée. Nous mettons chaque fois les moyens nécessaires."

Mardi matin la police a évacué l’un des principaux camps de Roms en Seine-Saint-Denis, à Bobigny, contraignant quelque 120 personnes à quitter les lieux. Sur ce nombre il y aurait une trentaine d’enfants scolarisés, selon une directrice d’école sur place.

Véronique Decker, directrice de l’école Marie Curie de Bobigny, raconte la journée du 28 août 2013 : http://blogs.mediapart.fr/blog/bist...

Scolarisation des enfants issus de familles itinérantes

Le 6 septembre 2012, interrogé par le Café pédagogique, le ministre avait déclaré : « La scolarité est une obligation et un droit, pour tous les enfants, sans exception. L’Education nationale doit tout faire pour accueillir et intégrer ces enfants ». Depuis 2 circulaires ont rappelé ces exigences :



Une autre vidéo : scolarisation des enfants Roms, mode d’emploi, avec sous l’onglet infos, un petit texte sur les difficultés de scolarisation et les conseils pour avancer :
http://www.dailymotion.com/video/x1....