Histoire coloniale et postcoloniale

Nous contacter

Accueil > racisme, antisémitisme, xénophobie > Israël/Palestine > Israël > Israël-Gaza : condamnations de l’escalade de la violence

communiqué de la LDH

Israël-Gaza : condamnations de l’escalade de la violence

samedi 17 novembre 2012

La Ligue des droits de l’Homme et Une Autre Voix Juive condamnent l’escalade de la violence entre Israël et la bande de Gaza, et réaffirment leur soutien aux forces de paix en Israël et en Palestine.

Des manifestations en ce sens sont prévues un peu partout en France, et notamment à Paris : place de l’Opéra, samedi 17 novembre à 15h.

À Toulon, à l’appel de l’association Varois pour la paix et la justice en Méditerranée, rassemblement sur le parvis des droits de l’Homme, mercredi 21 novembre 2012 à 18h : : GAZA STOP !

Communiqué de la LDH

La LDH condamne l’escalade de la violence entre Israël et la bande de Gaza

Paris, le 16 novembre 2012

Aucun impératif de sécurité, pas plus que les tirs dirigés vers les populations civiles du sud d’Israël, sans conteste condamnables au regard du droit international, ne peuvent justifier les mesures de représailles déclenchées quatre ans après l’opération « Plomb durci ». Israël renoue avec les assassinats ciblés, les bombardements de civils et les incursions militaires dans la bande de Gaza.

Rappelons que les crimes de guerre de l’opération « Plomb durci » et l’impunité dont a bénéficié Israël, comme le maintien du blocus, n’ont fait que renforcer la misère et l’emprise du Hamas sur la population.

Alors que l’Autorité palestinienne s’apprête à demander la reconnaissance de la Palestine à l’Onu, ce qui est insupportable pour le gouvernement israélien, qui plus est dans un contexte de campagne électorale, le Premier ministre israélien choisit l’utilisation de la force alors que, début novembre, il affirmait à François Hollande qu’il était prêt à négocier.

Il est impératif que la France joue son rôle pour exiger de l’Onu et de l’Union européenne qu’elles prennent les dispositions nécessaires pour stopper au plus vite ce retour à la violence, que l’Union européenne renonce à renforcer les accords commerciaux passés avec Israël, et qu’elles fassent respecter le droit international dans un Proche-Orient en crise.

La LDH appelle à se joindre aux manifestations qui appellent à la paix et au respect du droit.

Communiqué d’Une Autre Voix Juive [1]

Sur les évènements survenus à Gaza en novembre 2012

Le 15 Novembre 2012

Depuis plusieurs jours, l’armée israélienne a intensifié bombardements et incursions sur le territoire palestinien de la bande de Gaza, causant la mort de plusieurs civils Palestiniens, dont des enfants. Des roquettes, tirées de Gaza contre des zones civiles israéliennes par des groupes irresponsables, ont fourni les prétextes rêvés aux dirigeants israéliens. Le sang innocent coule maintenant des deux côtés.

Une Autre Voix Juive réprouve les tirs aveugles contre des populations civiles en Israël. Ces tirs nuisent à la cause du peuple palestinien et à la reconnaissance de ses droits fondamentaux.

Une nouvelle étape a été franchie par le gouvernement israélien en assassinant Ahmad Jabbari, chef de la branche militaire du Hamas. Aujourd’hui, l’Etat d’Israël a officiellement annoncé et repris ses opérations militaires contre Gaza, infligeant à nouveau bombardements, morts et destructions à la population gazaouie, soumise à un blocus illégal et inhumain depuis 2007.

Benyamin Netanyahou, qui a annoncé l’alliance de son parti avec celui du leader d’extrême droite Avigdor Lieberman, utilise sans doute cette attaque contre la bande de Gaza pour des considérations électorales.

Le gouvernement israélien déploie une énergie sans précédent pour torpiller toute idée d’admission de l’Etat Palestinien à l’ONU. Tout ce qui peut aux yeux de l’opinion publique laisser penser que cette admission ferait planer des risques sur la sécurité de la population israélienne ouvre la voie à nouveau à des opérations militaires israéliennes à grande échelle dont la population gazaouie est la première victime.

Une Autre Voix Juive condamne totalement les exactions militaires israéliennes qui s’inscrivent dans une stratégie de la tension et s’opposent à tout règlement juste et négocié du conflit Israélo-palestinien. UAVJ réaffirme son soutien aux forces de paix en Israël et en Palestine.

UAVJ considère que le temps est venu pour le gouvernement français et l’Union Européenne d’exercer sur le gouvernement israélien la pression maximale pour faire cesser ce déferlement de violence meurtrière, pour lui imposer l’abandon du blocus de Gaza. UAVJ se prononce sans équivoque pour l’application de sanctions visant à interdire à Israël la poursuite de ses violations permanentes du Droit international dont il réclame l’application pour lui-même.

Consciente des dangers que la politique israélienne fait courir à la paix mondiale, UAVJ mettra tout en œuvre pour que le gouvernement français soutienne l’admission de l’Etat de Palestine à l’ONU et des initiatives visant à ouvrir des négociations de paix au proche Orient dans les délais les plus brefs .


[1Une autre voix juive (UAVJ) : http://uavj.free.fruneautrevoixjuive@gmail.com