Histoire coloniale et postcoloniale

Nous contacter

Accueil > les nostalgiques de la colonisation > Béziers - Ménard > Béziers : des manifestants demandent le départ de Ménard

Béziers : des manifestants demandent le départ de Ménard

lundi 21 septembre 2015, par la rédaction

Des réfugiés, par dizaines, devant un train. La scène se déroule sur le quai d’une gare macédonienne, au mois de juin dernier. Et trois mois plus tard, elle se retrouve en Une du Journal de Béziers, agrémentée d’un panneau "Béziers 3.865km" et d’un "scolarité gratuite, hébergements et allocations pour tous". "Ils l’ont maquillée à la nord-coréenne", fustige Eric Baradat, rédacteur en chef du service photo de l’AFP, sur les ondes de France Info.

Les propos du maire de Béziers ont provoqué la colère d’une partie des habitants de la ville. Ils étaient entre 500 et 700 — plus d’un millier suivant certains observateurs — à manifester ce samedi pour afficher leur soutien aux réfugiés, que Robert Ménard refuse d’accueillir.


Ménard tente de chasser des réfugiés ...


Plus de 500 personnes ont manifesté à Béziers en soutien aux réfugiés

par Terpereau E., France 3 Languedoc-Roussillon, publié le 19/09/2015


De 500 à 700 personnes, selon la police, ont manifesté [samedi 19 septembre2015] à Béziers en soutien aux réfugiés et contre le maire Robert Ménard. La mobilisation a eu lieu en réaction à la publication, dans le journal municipal, d’un photomontage contre les réfugiés et d’une vidéo où l’élu se met en scène face à des migrants syriens pour leur enjoindre de quitter la ville.

Les manifestants ont défilé du théâtre de la ville jusqu’à la mairie. Les uns après les autres, sous le porche de la mairie, les manifestants ont déchiré le
journal municipal en criant "Ménard démission", "Il faut scolariser les enfants", "Il faut aider les réfugiés, les accueillir" ou "qu’ils soient d’Oran ou d’Homs, ils sont tous des réfugiés", était-il écrit sur des banderoles.

L’AFP assigne Robert Ménard en justice

par Fabrice Dubault, France 3 Languedoc-Rousillon, le 16/09/2015]


L’AFP vient d’assigner en justice la ville de Béziers et son maire Robert Ménard, après la publication en Une du Journal de Béziers d’un photomontage réalisé à partir d’un cliché d’un photographe de l’agence, pour faire croire que des réfugiés vont envahir la commune.

L’assignation, qui vise la municipalité et son maire proche du FN, a été délivrée mardi. L’AFP et le photographe demandent chacun 30.000 euros de dommages et intérêts.

L’AFP et le photographe Robert Atanasovski assignent la ville de Béziers, comme éditeur, et Robert Ménard, comme directeur de la publication du Journal de Béziers, pour contrefaçon devant le Tribunal de Grande Instance de Paris, a annoncé la direction de l’Agence France-Presse.

Le cliché original, pris en juin en Macédoine par le photographe de l’AFP, montre des hommes, femmes et enfants s’apprêtant à monter dans un train. Tout en conservant cette photo comme image de fond, il a été ajouté en surimpression :

- sur le haut :
"Béziers 3 865 km. Scolarité gratuite. Hébergement et allocation pour tous !"
- sur le bas :
"Ils arrivent ! Le dossier des demandeurs d’asile à Béziers"

La Une du Journal de Béziers

A signaler la parution de l’excellent N° 7 du journal En vie à Béziers :
pour le sommaire, cliquer ici.