Histoire coloniale et postcoloniale

Nous contacter

Accueil > la reconnaissance du passé colonial > le cinquantenaire en 2012 > 1962-2012 : des chrétiens engagés se souviennent

 1962-2012 : des chrétiens engagés se souviennent

vendredi 12 octobre 2012, par la rédaction

1962-2012 : cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie
Des chrétiens engagés se souviennent…

Colloque organisé par "Les amis du 68 rue de Babylone"
Samedi 13 octobre 2012
Salle des expositions, mairie du II° arrondissement,
8 rue de la Banque, 75002 Paris (métro Bourse)

"Les amis du 68 rue de Babylone" est une association porteuse d’une histoire vieille de soixante-dix ans : celle de la maison d’édition "Temps présent", née d’un conflit avec l’institution catholique en raison du soutien apporté aux républicains espagnols, et qui fonda une publication éponyme ayant tiré après la Libération à plus de 100 000 exemplaires. Pendant la guerre, elle accueillit dans ses locaux, au 68 de la rue de Babylone, non seulement le journal Témoignage Chrétien naissant, mais aussi des résistants, et parfois même le Conseil National de la Résistance (CNR). Sa publication ultérieure la plus connue est
Lettre, frappée d’interdit par le Vatican. Son président, Jacques Chatagner, fut aussi président du "Mouvement de la paix", et l’engagement de nombreux de ses membres au moment de la lutte pour l’indépendance de l’Algérie fut notoire, en particulier celui du professeur André Mandouze. Organiser ce colloque fut donc pour elle une quasi-obligation morale. Les activités accueillies aujourd’hui dans ses locaux poursuivent le chemin tracé par ses aînés.

L’association "Les amis du 68 rue de Babylone" est particulièrement heureuse d’avoir bénéficié, pour l’organisation de ce colloque, du soutien actif et amical du « Manifeste des libertés » et du « Maghreb des films ».

PROGRAMME

  • 10h : Ouverture du colloque par Didier Vanhoutte.
  • 10h30 - 12h30 : "Engagement de chrétiens dans l’indépendance algérienne"

Avec la participation de :
Fanny Colonna, anthropologue, née en Algérie, directrice de recherche au CNRS, IRISEHESS Paris, auteure, entre autres, du Meunier, les moines et le bandit : des vies quotidiennes dans l’Aurès au vingtième siècle, et de Traces, désir de savoir et volonté d’être, l’après-colonies au Maghreb (ouvrage collectif) ;
Jean Leca, professeur à Sciences Po Paris ;
Laurent Laot, sociologue ayant enseigné à l’Université de Bretagne-Ouest, prêtre, auteur de nombreux ouvrages, dont La Laïcité, un défi mondial et Avoir 20 ans pendant la guerre d’Algérie, et après… ;
Charles Piaget, militant syndicaliste, dont personne n’a oublié l’action dans « l’affaire LIP ».

Modératrice : Baya Kasmi, réalisatrice, scénariste (le Nom des gens).

  • 14h - 16h : "L’Algérie en devenir"

Avec la participation de :
Zineb Ali Benali, professeure de littérature française à l’Université d’Alger, puis à Paris-VIII ;
Alice Cherki, psychiatre et psychanalyste, née en Algérie, auteure de nombreux ouvrages, en particulier Frantz Fanon, portrait et la Frontière invisible ;
Aïssa Kadri, professeur de sociologie à Paris-VIII, directeur de l’Institut Maghreb-Europe ;
Isabelle Mandraud, journaliste au Monde.

Modérateur : Tewfik Allal, coordinateur du Manifeste des libertés.

  • 16h – 17h30 : Projection du documentaire Avant de franchir la ligne d’horizon, de Habiba Djahnine, suivie d’un débat.
  • 17h30 : Clôture du colloque.

Pour réservation et renseignements : lucette.bottinelli@numericable.fr