Histoire coloniale et postcoloniale

Nous contacter

Accueil > racisme, antisémitisme, xénophobie > les étrangers > l’Europe et ses étrangers > 18 décembre : journée internationale des migrants

 18 décembre : journée internationale des migrants

dimanche 11 décembre 2011

Le 18 décembre est la date anniversaire de la signature (1990) de la Convention des Nations unies pour la protection des droits des travailleurs migrants et de leur famille. Ce texte ne crée pas de nouveaux droits mais réaffirme que, au regard de « la situation de vulnérabilité » dans laquelle se trouvent fréquemment les migrants, leurs droits fondamentaux doivent être respectés, qu’ils soient ou non en situation dite régulière.

Son objectif premier est de protéger les travailleurs migrants, une population particulièrement vulnérable, de l’exploitation et de la violation de leurs droits humains. Le 18 décembre est l’occasion de promouvoir les droits des migrants et de réaffirmer que les travailleurs migrants ne sont pas des salariés à part.

Paris : manifestation le dimanche 18 décembre partant du métro Belleville à 15h

Nous sommes des organisations participant sous différentes formes aux luttes des immigrés et aux actions concrètes de soutien.

Si la situation en France pour les migrants et les réfugiés s’est considérablement durcie ces dernières années, tant la solidarité autour des élèves et des parents d’élèves avec le Réseau Education Sans Frontières (RESF) que depuis 2008 les grèves des travailleurs-euses sans papiers ont permis de modifier le regard de la population en leur direction.

Nous entrons dans une phase de débats électoraux où nous souhaitons faire entendre la voix de la solidarité, de l’hospitalité et de la fraternité.

Nous répondons donc à l’appel lancé par le Forum mondial migration de Quito d’octobre 2010 et le Forum social mondial de Dakar de février 2011 en nous engageant à faire connaître dans notre presse et sur nos listes de diffusion l’appel à ce que dans le plus grand nombre d’endroits possibles en France se tiennent autour du 18 décembre des initiatives exigeant une politique de solidarité réelle, juste et généreuse.

Nous appelons également à la ratification par la France de la Convention de Nations Unies « Pour les droits des travailleurs immigrés et des membres de leurs familles ».

Nous souhaitons que nos structures locales, nos adhérents se rencontrent et construisent ensemble ces initiatives, qui feront par delà nos différences, de cette Journée Globale Migration, un moment fort de débat.

À Paris, nous appelons à une manifestation le dimanche 18 décembre partant du métro Belleville à 15H.


- Associations : Acort, Act’up Paris, Alif, ASEFR, ATMF, ATTAC, CIMADE, CSP 75, CSP 92, Droits-Devant, Femmes Egalité, FASTI, FTCR, Gisti, LDH, MRAP, Roms
- Collectifs : D’ailleurs nous sommes d’ici, Des Ponts Pas des Murs,
RESF, UCIJ
- Syndicats : CGT, FSU, Solidaires, Sud Educ
- Partis politiques : Alternatifs, EELV, Fase, NPA, PCF, PCOF, PG

« Les politiques sécuritaires mises en place par les États Nations font croire que les migrations sont un problème et une menace alors qu’elles constituent depuis toujours un fait historique naturel, complexe, certes, mais qui loin d’être une calamité pour les pays de résidence, constituent un apport économique, social et culturel inestimable. »

C’est ainsi que débute la Charte Mondiale des Migrants proclamée à Gorée (Sénégal) le 4 février 2011. Mais les politiques sécuritaires menées par nos gouvernants, reposant sur la militarisation des frontières et la limitation discriminatoire des droits des migrants, se situent aux antipodes de cette vision humaniste.

La Convention pour la protection des droits des travailleurs migrants est entrée en vigueur en 2003, mais aucun pays d’Europe ou d’Amérique du Nord ne l’a encore ratifiée ! [1].